Stéphane BEiLLiARD

 | C.Yeager & P-51B : Illustration dans le…

C.Yeager & P-51B : Illustration dans le Fana

- Categories :

C'est avec un certain plaisir que je peux annoncer qu'une de mes illustrations se retrouve dans le dernier numéro (le n°575 d'octobre 2017) du Fana de l'Aviation consacré au 70ème anniversaire du passage du mur du son par Chuck Yeager, le 14 octobre 1947!

Mais contrairement à ce qu'on pourrait croire, ce n'est pas cette heure de gloire du pilote américain que j'ai pu illustrer, mais plutôt un de ses moments de "galère": en effet, mon dessin représente C.Yeager quittant son avion North-American P-51B alors qu'il vient de subir l'attaque surprise d'un chasseur allemand FW-190, le 5 mars 1944, au-dessus de la France.

P-51B Chuck Yeager

Yeager, en mission d'escorte d'un raid de bombardement de B-24 Liberator dans la région de Bordeaux, n'a pas vu surgir dans son dos la défense aérienne allemande. Un rafale de 20mm toucha son avion, sectionnant les commandes de vol et le blessant lui-même. Il doit sauter, il est alors à près de 3000m d'altitude. Il éjecte la verrière, et s’apprête à plonger. C'est ce moment que j'ai décider de représenter, pour un article de G.Collaveri (Aerocherche) sur justement cet épisode de la carrière de celui qui deviendra officiellement l'homme "supersonique". Je vous invite à lire cet article pour découvrir comment Yeager s'en sort ;)

La conception de l'illustration reste classique: brouillon, où on jette l'idée et les proportions. A ce moment j'essaie d'imaginer au plus précis la situation, notamment en fonction de l'heure du jour, du terrain, de la saison, de l'enchainement des événements. Certains articles contradictoires indiquent que Yeager avait pu faire une passe frontale sur son adversaire, alors qu'il est plus vraisemblable qu'il se soit fait surprendre dans ses six heures.

Ensuite vient le croquis plus précis où on pose les repères notamment de structure de l'avion. Puis c'est le tracé des lignes. Je m'attèle ensuite au décor. Puis à la mise en couleur de l'avion en lui-même. On finit avec les autres appareils, et les effets spéciaux.

Ci-après quelques images de ces étapes caractéristiques. Une bonne expérience pour moi, et si je dois encore m'améliorer et peaufiner ma technique, c'est une illustration qui m'a donné pas mal de plaisir à réaliser!