Le PhotoBlog de Stéphane Beilliard

{ Un blog photo d'aviation, de paysage, de ville, en panoramique ou en macro, et même de synthèse. Entre Nouvelle-Zélande et Québec, entre le ciel et la terre, un peu d'écologie ne ferait pas mal non plus. Le Blog de Stéphane Beilliard }

recherche

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Airliners

KiwiZ'Air : livrée

Lors de mon précédent billet, la compagnie aérienne KiwiZ'Air a été présentée. Cette compagnie* basée à Christchurch en Nouvelle-Zélande, est en plein développement et agrandit son réseau de jour en jour. Ses avions peuvent actuellement être vus à Singapour, Hong-Kong, San-Francisco, Sydney ou encore Papeete.

A quoi ressemblent-ils, ces avions de lignes? Voilà donc le moment de parler de la livrée KiwiZ'Air.

La livrée d'un avion est une grande partie de l'identité d'une compagnie. Elle véhicule le ton, le positionnement, le caractère de la compagnie. Sobre et élégante pour une compagnie statutaire, nationale comme Air France ou British Airways. Exubérante et colorée pour une low-cost, design et raffinée pour une compagnie d'élite ou un avion privé. Aujourd'hui il existe des centaines d'airlines, de toute taille et de tout statut. Et bien souvent les livrées se ressemblent.

Pour KiwiZ'Air, j'ai voulu une livrée unique qui véhicule l'idée de raffinement et de luxe. L'ambition de la compagnie est en effet de proposer au meilleur prix une prestation qualitative et unique, confortable et conviviale. Les couleurs sont ainsi choisies : le violet foncé, qu'on peut imaginer associé à un velours, un alcantara doux, est rehaussé d'un beige clair, qu'on peut lui associer à un cuir. Le blanc souligne le tout. Les parties violettes sont comme embossée d'un motif composé des lettres NZ, dans la police de caractère propre à KiwiZ'Air. Ces couleurs sur les avions sont légèrement métallisées.

Les éléments visuels de la compagnie sont positionnés sur l'avant, avec le nom de la compagnie "KiwiZ'Air, NZ", sur la dérive, avec le grand Z de KiwiZ'Air, et sur les nacelles avec la feuille de fougère stylisée. Cette feuille de fougère, un des emblèmes de la Nouvelle-Zélande, fait également office de point sur les i de KiwiZ'Air sur le logo. Le grand Z, incliné et seul sur la dérive, dans la police de caractère dessinée spécifiquement, ajoute un zeste de dynamisme et fantaisie propre à l'esprit kiwi.

Cette livrée est portée sur les nombreux avions que possède la compagnie tels que les Airbus A320 et A330. Les futurs A380 seront également parfaitement mis en valeur par ces couleurs.

(*) compagnie 100% virtuelle créée sur le jeu de gestion en ligne "Airlines Manager 2"

Le logo et l'identité visuelle de KiwiZ'Air, bien que compagnie virtuelle, fait l'objet d'une protection des droits d'auteur.
The logo and visual identity of KiwiZ'Air, despite being a virtual airline, are protected by copyright.

Air New-Zealand

Lorsqu'on prend l'avion, il y a un rendez-vous incontournables : outre le passage et repassage sous le portique électromagnétique au moment du contrôle, on se réjouit tous d'assister aux  traditionnelles démonstrations de sécurité. Si comme moi il vous ait arrivé de prendre l'avion assez souvent, qui plus est avec la même compagnie, il faut bien avouer que c'est un peu barbant. Non que le personnel de bord n'y mette pas du sien, mais bon. C'est assez dommage, d'autant qu'il est plutôt conseillé de regarder justement ce personnel pour avoir une bonne idée de leurs têtes si d'aventure vous auriez à leur demander de l'aide dans une situation d'urgence.

Bref, là où consignes de sécurité rime souvent avec triste passage obligé, il y a certaines compagnies aériennes qui se démarquent et proposent des vidéos de démonstration de sécurité. Très souvent d'ailleurs sur les moyens et long courriers. Et au nombre de celles-ci on compte la très appréciée Air New-Zealand. La compagnie nationale kiwi montre du reste qu'elle est très forte en comm' puisque régulièrement elle fait parler d'elle, et en bien. Ne serait-ce que dernièrement avec la promotion du dernier film de Peter Jackson, dans la trilogie du Hobbit, pour laquelle un gros Boeing B777 a été décoré d'une image géante du dragon Smaug! A voir!

Aujourd'hui, c'est donc une nouvelle vidéo de sécurité d'Air NZ qui tourne en boucle sur le net, et on peut facilement comprendre pourquoi. Elle met en scène de magnifiques créatures sous le soleil des Iles Cook, iles qui appartiennent à la Nouvelle-Zélande. Voici donc la vidéo, avec laquelle on apprend plein de choses! ;o)



On se remémorera une des précédentes vidéos, qui avait également connu un destin "viral" sur le net...



Ou encore celle-ci, avec le commandant de "La Croisière s'amuse"!


 

Rapport final vol QF32


En novembre 2010, l'A380 immatriculé VH-OQA, alias le MSN014, décollait de l'aéroport de Singapour lorsque, quelques minutes plus tard, un des moteurs explosait et endommageait gravement plusieurs systèmes. L'avion était le premier livré à la compagnie australienne. Dans le cockpit, pas moins de 140 ans d'expérience de vol pour 5 pilotes. En effet, le commandant de bord subissait un contrôle de validation de ses compétences et son équipage (deux copilotes et lui-même) se voyait ainsi compléter par deux pilotes observateurs. Une sacrée équipe donc, et une belle démonstration de maîtrise technique et managériale. Ils ont réussi, malgré un nombre de pannes incroyable, à ramener l'avion et ses 469 passagers et membres d'équipage au sol sans encombres ou presque.

Le rapport final sur cet accident a été rendu public il y a quelques semaines par l'ATSB (Australian Transportation Safety Bureau, le BEA australien). On peut y lire la description des événements et des dégâts, l'appréciation de la maitrise de l'équipage, technique et commercial, face à cette situation de crise inédite, et l'analyse des causes de l'explosion du moteur 2. Particulièrement intéressant, et comme déjà soupçonné dans les rapports intermédiaires, c'est la rupture d'une canalisation d'huile au coeur du moteur, et le comportement aérodynamique non prévu de l'ensemble compresseur-turbine, qui est à l'origine de l'éclatement du disque de turbine. Les morceaux ont par chance évité le fuselage et la cabine, mais de nombreux fragments ont sectionné câbles et conduites dans la voilure et le ventre de l'appareil pour pratiquement ne laisser aucun système indemne. Dans les analyses statistiques des occurrences de pannes qui sont au coeur de la sureté de fonctionnement, et par voie de conséquence du design d'une telle machine, ce cas devait être impossible, ou presque.

Le rapport montre comment un "simple" mauvais usinage d'une pièce pas plus grande qu'un briquet aurait pu envoyer un A380 au tapis. Et comment, de par une incompréhension de lecture de plans entre les départements techniques au sein du motoriste Rolls-Royce, les inspections qualité sur ces pièces-là (parce qu'il y en a eu plusieurs mal fabriquées) n'ont pas réussi à détecter le problème. La séquence d'événements, à l'intérieur même du moteur, qui ont conduit à la rupture du disque est assez bien documentée et met le doigt sur ces failles.

Finalement, on se dit qu'ils ont vraiment eu chaud. Lisant en ce moment justement le livre écrit par Richard de Crespigny, le commandant de bord qui était aux manettes sur ce vol-là, on perçoit clairement ce que la maitrise du pilotage veut dire. Au moment où on déplore la perte de ces fondamentaux chez la génération actuelle de pilotes de ligne, sur-confiants dans les automatismes des Airbus et Boeing, lire le récit de ce commandant de bord fait du bien et devrait, si ce n'est au plus haut niveau dans les écoles de pilotage et les centres de formation de pilotes de ligne, faire réfléchir quant à l'utilité et le professionnalisme des hommes/femmes assis aux commandes de nos autobus volants.

AirExpo 2011 - suite 2

L'A380, invité quasi systématique de AirExpo 2011 à Muret, près de Toulouse, et un Curtiss P-40...

Airbus A380 at Muret Air Expo

Curtiss P40 at Muret Air Expo

Couverture Air&Cosmos

Petit plaisir, ma photo du Thai à Toulouse fait la couv' du dernier hors-série spécial A380 d'Air&Cosmos...

Couverture A380 Thai Air et Cosmos

Airbus A380 Thai Airways

Voici donc sous le soleil toulousain le premier A380 pour la compagnie Thai Airways. Une merveille!

A380 Thai Toulouse

A380 Thai Toulouse


Airbus A320 Qatar Airways et sharklets

Encore un avion, mais un peu plus lourd que le Solar Impulse: le premier A320 de production doté des fameux "sharklets" en bout d'aile...




Airbus A380 Singapore Airlines

Un autre A380 mais celui-ci est le numéro 79, pour livraison à Singapore Airlines



Airbus A380 F-WWOW et Trent XWB

Le désormais mondialement connu A380 MSN001, celui de "Gégé" Desbois, promène le nouveau moteur Trent XWB de Rolls-Royce destiné à motoriser le futur biréacteur long-courrier A350. La campagne de "FTB" (pour Flying Test Bed) va se poursuivre encore plusieurs mois pour vérifier et valider le comportement du réacteur.



Airbus A320 F-WWBA, Sharklets et soleil

Un nouveau vol pour le A320 MSN001 testant des nouveaux winglets baptisés par Airbus "Sharklets"



- page 1 de 8