Le PhotoBlog de Stéphane Beilliard

{ Un blog photo d'aviation, de paysage, de ville, en panoramique ou en macro, et même de synthèse. Entre Nouvelle-Zélande et Québec, entre le ciel et la terre, un peu d'écologie ne ferait pas mal non plus. Le Blog de Stéphane Beilliard }

recherche

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

octobre 2009

La vie privée des choses


"A fruit with life experience" et "Hamlet was nuts"

Belle imagination que celle de Terry Border qui, avec seulement quelques bouts de fil de fer et un appareil photo, nous entraine dans la vie privée des p'tites choses qui nous entourent. Et c'est assez drole!
Sur son blog "Bent Objects", on peut y trouver tout un "bestiaire" de muffins, de cacahouète, de chips... qui illustrent une idée, parfois toute simple. Le titre de chaque photo est d'ailleurs incontournable. Il a édité un bouquin apparemment, dispo chez Amazon. Comme quoi, pas besoin d'avoir un matos de folie et des effets spéciaux de la mort pour être drôle et créatif.
D'autres images sur son blog évidemment, mais aussi ici!

Prise du jour

C'est pas souvent, mais un p'tit liner ça fait du bien de temps en temps. Surtout un qu'on ne reverrai probablement jamais, pour la compagnie nationale indonésienne Garuda... A noter demain, puisqu'on parle de liner, la livraison officielle du premier A380 d'Air France.


Voyage en plastique

Ce qu'il restera de notre civilisation, dans 500 ans, dans 1000 ans, dans 5000 ans, c'est une sorte de sable. Un sable multicolore, qui n'a rien de naturel. Un sable de plastique. Ce matériau né avec le pétrole se retrouve aujourd'hui partout sur Terre. Bien sur sous les doigts qui écrivent ce texte, dans la bouteille d'eau que vous avez sur votre table, dans l'appareil que vous avez contre votre oreille. Mais aussi, et peut-être surtout maintenant, dans la nature. Des capsules de bouteille, des fragments de sacs, des lambeaux de brosse à dents. Le sable, le vrai, le minéral, en est infesté. Tout comme la roche est érodée et se transforme en grains de plus en plus fins, les plastiques se fragmentent sous l'action mécanique et physique des vagues, du vent et du soleil. Et comme le rapporte Alan Weisman dans son livre "Homo Disparitus" ("The World Without Us" en anglais), "le moindre bout de plastique produit dans le monde ces cinquantes dernieres années existe encore. Il se trouve quelque part dans l'environnement" (p.162). Et il indique qu'en 1998, Charles Moore effectua un échantillonnage dans le Grand Tourbillon du Pacifique Nord (entre Hawaii, le Japon, la Russie, l'Alaska, le Canada et les Etats-Unis) qui montra que la masse des débris de plastique, parfois non-visibles, à la surface de l'océan était six fois supérieure à celle du plancton...


Sur une plage, en hiver, sous nos cieux, vous êtes certain de trouver un morceau de plastique. Qui n'est jamais tombé sur un briquet, une capsule, un coton-tige? Si c'est le cas en Europe, en Corée ou en Californie, il ne faut pas perdre de vue que par le biais des courants marins, ça l'est aussi de l'autre coté du monde, dans un coin perdu comme Midway, en plein milieu du Pacifique. Là-bas, Chris Jordan y a photographié, stupéfait, des restes d'oiseaux. Des oiseaux dont on se demande si leur squelette n'était pas de plastique justement. Le contenu de leur estomac peut être un bon indice de ce qu'est la réalité de cette omniprésence du plastique...

Un travail photographique pas forcément ragoutant, mais à voir donc sur le site de Chris Jordan >
Chris Jordan Photography

I Love New-Zealand!

La Suisse c'est beau. On peut y rencontrer des gens extra, et des navions trop beaux. Mais la Nouvelle-Zélande, comment dire, c'est autre chose. Une autre planète, une autre patrie presque!



Suisse : Moléson et Gruyères

Flashback avec une photo datant de 2006, à peu près à cette période d'automne. Le Moléson et le Chateau de Gruyères, en Gruyères. Un paysage bucolique, du fromage et des villages pittoresques...