Le PhotoBlog de Stéphane Beilliard

{ Un blog photo d'aviation, de paysage, de ville, en panoramique ou en macro, et même de synthèse. Entre Nouvelle-Zélande et Québec, entre le ciel et la terre, un peu d'écologie ne ferait pas mal non plus. Le Blog de Stéphane Beilliard }

recherche

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mars 2009

Ciel Acier

Ces derniers temps, c'est un peu la folie de la construction sur la région toulousaine. Entre les nouveaux immeubles d'habitations genre résidences fermées très en vogue dans le coin, les nouveaux immeubles de bureaux autour d'Airbus, les chantiers de tram etc... on a un peu l'impression que ce ne sont plus des arbres de feuilles et de bois qui poussent, mais des arbres d'acier... D'où ce ciel d'acier.


Bessans, Maurienne, Savoie, France.


Bienvenue sur Southwest Airlines!

J'ai jamais eu un embarquement comme ça sur AF, moi! o_O

Interfaces d'hier et de demain.

Aujourd'hui, un "mulot" est d'une banalité affligeante. Tout le monde ou presque sait se servir de la souris, version informatique s'entend. Or il n'y a pas si longtemps que ça, c'était la révolution. C'était le summum de l'ergonomie. Avec la souris est apparue l'interface graphique à base de fenêtres et d'icônes, de boutons à cliquer et de cases à cocher. Tout cela a un peu plus de 20 ans. Pour ceux qui ont utilisé un Macintosh, un Atari, un Amiga, la souris et les icônes, c'est du domaine de la vie courante depuis des lustres. Ce blog revient d'ailleurs sur l'historique de ces innovations ergonomiques qui ont radicalement changé notre façon de communiquer avec un ordinateur, avec la machine.


Historique des "GUI" chez webdesignerdepot.com

Or justement, Microsoft s'est penché sur ce que sera notre dialogue avec les assistants numériques, les ordinateurs, les téléphones portables dans 10 ans ou plus. La firme américaine a ainsi fait réaliser un film assez déroutant et enthousiasmant sur la vie quotidienne qui pourrait être la notre dans le monde technologique de demain. Ca peut paraitre encore un peu de la science-fiction mais certaines applications, comme les écrans tactiles multi-touches et réactifs (pas comme ceux de la SNCF quoi! ;o)) existent déjà, j'en veux pour preuve cette démontration de table-écran interactive de Strukt, un type de table que propose justement également ... Microsoft! Une technologie que la marque avait acquise si je me souviens bien, plutôt qu'inventer. En aparté, à y regarder de plus près, Microsoft n'est pas vraiment une société d'inventions à proprement parler, puisqu'ils ne sont pas les inventeurs des fenêtres ("windows" en anglais), de la souris, des "docks" d'interface, et donc de cette techno d'écrans tactiles. Ils sont par contre super bons pour le faire croire, et en tout cas en tirer grand bénéfice. Il semblerait même qu'ils soient détenteurs du brevet du clic de souris... Bon pourquoi pas... Pour revenir sur cette vision futuriste de l'interaction homme-machine, réel-virtuel, un peu à la manière de Minority Report, on constate que demain tout sera image et mur d'images, totalement interactif par le doigt simplement. Les papiers seront "intelligents", les murs aussi, les tables, les cartes, les portables. Faudra faire gaffe à ce qu'on touche c'est sur!


Film quicktime - 45Mo

Intéressant de constater alors que Microsoft privilégie apparemment la main alors qu'Apple, sur le dernier iPod Shuffle, donne de la voix (ou du son) - non sans avoir su utiliser l'interface tactile la plus intuitive qui soit sur l'iPod tout court, et développé l'iPhone. Ainsi le plus petit des baladeurs MP3 de la Pomme n'a plus d'écran, plus d'interface tactile, rien. Une voix synthétique s'occupe, via les écouteurs, de renseigner l'utilisateur sur le nom du titre qui passe. La communication simplement vocale semble néanmoins être toujours une sorte d'obstacle dans l'interaction homme-machine. Alors que la science-fiction la considère comme évidente: la seule interaction avec HAL, l'ordinateur homicide de 2001 l'Odyssée de l'Espace, c'est la voix; les robots R2D2 et Z-6PO s'expriment et prennent leurs ordres par oral, ceux de l'univers d'Isaac Asimov sont assez bavards et parfois philosophes; dans l'adaptation de Blade Runner par Ridley Scott, l'analyse tridimensionnelle de la photo dans l'appartement de Deckard est entièrement pilotée à la voix... Bref, c'est peut-être totalement intuitif à l'écran, dans la réalité ce n'est pas encore ça. Il existe cependant des projets et des prototypes, souvent japonais, ou encore des applications tout ce qu'il y a de plus quotidiennes (répondeurs/agents vocaux au téléphone, certains jeux sur la Nintendo DS...) mais on est loin de la capacité de reconnaissance vocale qu'on peut voir dans les oeuvres de fiction. De toute manière, il y aura toujours des interfaces tactiles (claviers, écrans, souris...) plus ou moins dématérialisés et il y aura une place pour les interfaces vocales, les deux s'emploient différemment pour des usages différents. La complémentarité est de mise, même dans un cockpit d'avion moderne par exemple.

Simulateur de foot

Le football, c'est pas mon truc. En fait, je trouve ça totalement délirant et cynique qu'autant de pauvres gens s'intéressent à ce que peuvent faire autant de nantis (pas tous, ok, mais bon...) avec leurs pieds. Bref, on va pas s'étendre sur le sujet. Mais on peut au moins voir ce que ça donne d'être un joueur de foot, dans la partie haute de la hiérarchie sportive. Une pub maitrisée pour l'équipementier Nike...

Panoramiques virtuels IV

Après avoir traversé quelques bons gros morceaux de bravoure sur cette île maudite qui sert de décor à l'action de Crysis, on se retrouve sur le pont d'un porte-avions américain des plus réaliste, peuplé notamment de F-35 ;o)
Il fait nuit, il pleut, la menace plane toujours, le chapitre final de l'aventure s'ouvre...


Mode Comics

Variation graphique à la mode BD pour des photos de 2008... Probablement une série à suivre ;o)


Concorde, franco-britannique

Une image toute récente de mon projet Concorde, avec un exemplaire d'Air France et un exemplaire de British Airways en montée vers le niveau 600...


Panoramiques virtuels III

Toujours dans le monde de Crysis, un petit tour de nuit, dans un sous-bois. L'image peut paraitre sombre (et encore, je l'ai un peu éclaircie) mais en plein écran, dans le feu de l'action, l'immersion est totale et la vision s'améliore, comme dans la nuit réelle, si on peut dire.
Autre image, le même point de vue que précédemment posté ici, mais avec les "fameux" réglages ultra-high. Là c'est une configuration graphique qui ajoute quelques effets (notamment les ombres volumétriques) sans trop de pertes au niveau framerate. Le résultat est encore un peu plus qualitatif! Quand on imagine les jeux d'il y a seulement 9 ans (de l'an 2000 quoi), qu'on voit ça, on se demande bien si le monde de la Matrice ne sera disponible d'ici quelques petites années seulement...




Chapeaux, Bessans, Maurienne, Savoie,


La Ferté Alais 2009 par Romain

Encore une superbe image de Romain Hugault, dont le style et la mise en couleur sont décidément haut-de-gamme! C'est l'affiche du prochain meeting aérien de la Ferté-Alais, avec une petite touche Mucha qui colle bien à l'esprit, et ces Blériot en vedette pour les 100 ans de la traversée de la Manche par Louis Blériot.


Bosses, Bessans, Maurienne, Savoie,


Panoramiques virtuels II

Suite des panoramiques de paysages virtuels. Où on retrouve une navire surgelé en haut d'une colline, dans la jungle de Crysis...


Concorde, 40 ans, retraité

Demain, le 2 mars, cela fera 40 ans que Concorde est né. Né au ciel, puisque c'est en effet le 2 mars 1969 que le prototype 001 de Concorde, l'exemplaire assemblé à Toulouse, a effectué son premier vol. Les médias commencent un peu à en parler (cf France-Info), les manifestations se déroulent aujourd'hui à Blagnac par exemple. On ne rappellera pas l'impact que Concorde a eu sur l'industrie aéronautique, à défaut d'en avoir eu sur l'aviation commerciale au sens économique. Les avancées technologiques ont été prodigieuses à l'époque, une époque qui a vu également l'arrivée des premiers hommes sur la Lune.

Ce qu'il en reste, c'est un grand rêve, une machine d'une incroyable beauté et élégance, un morceau d'histoire rappelant qu'il fut un temps où la Terre était plus petite...