Le PhotoBlog de Stéphane Beilliard

{ Un blog photo d'aviation, de paysage, de ville, en panoramique ou en macro, et même de synthèse. Entre Nouvelle-Zélande et Québec, entre le ciel et la terre, un peu d'écologie ne ferait pas mal non plus. Le Blog de Stéphane Beilliard }

recherche

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mars 2008

Diaporama : PhotoBook Aviation

Voici donc le dernier né des PhotoBook, sur le thème cette fois-ci de l'aviation... Toujours en .exe, 50Mo, sans virus connu.


PhotoBook Aviation

Arthur C. Clarke

On vient de l'apprendre, l'écrivain Arthur C. Clarke est mort aujourd'hui au Sri-Lanka à l'age de 90 ans.

Arthur Clarke est surtout connu comme l'auteur du déroutant roman "2001, l'Odyssée de l'Espace" qui fut adapté magistralement à l'écran par Stanley Kubrick en 1968. D'une formidable clairvoyance, voire voyance tout court, les romans de Arthur C.Clarke renferment quelques éléments en avance sur leur temps. L'auteur présente notamment dans la série des "2001", "2010" et "2061" le satellite de Jupiter Europe comme abritant une forme de vie aquatique sous sa banquise qui recouvre sa surface, chose que les scientifiques envisagent sérieusement depuis la découverte des oasis de vie hors-photosynthèse en grande profondeur dans nos océans à nous.

La série de romans "Rama", autre grande série de Clarke, parle d'un immense vaisseau extraterrestre en forme de cylindre passant à proximité de la Terre, et abritant un monde-anneau étrange sur la face intérieur de ce cylindre.

Une oeuvre parfois visionnaire, parfois poétique, de haut vol où l'extraterrestre n'est pas véritablement montré, et surement pas sous forme d'un petit homme vert (ou gris), qui reste et restera probablement une source d'inspiration et de vocations...
Pour ceux qui n'ont rien compris à la fin du film de Kubrick, "2001", lisez le bouquin!

Après Colomb, c'est Verne.

Au-dessus de nos têtes, selon l'expression consacrée, tourne depuis hier Jules Verne. Par un heureux "hasard", l'ESA a décidé de me faire un petit cadeau d'anniversaire en lançant vers la Station Spatiale Internationale (ISS) le premier module ATV nommé donc Jules Verne. ATV pour Automated Transfert Vehicle, la traduction est triviale. Ce véhicule est en fait un cargo, chargé essentiellement de ravitailler l'ISS en eau, oxygène, carburant, nourriture, etc...

Depuis maintenant 10 ans, l'Agence Spatiale Européenne, l'ESA, travaille sur ce véhicule qui est la contribution à l'effort international d'ISS. Et c'est un sacré défi dans son genre. Non seulement par la taille et la masse, puisque pour 10m de haut et 4.5m de diamètre, le vaisseau peut peser jusqu'à 20 tonnes (avec 8t de "marchandises"), mais aussi par la complexité. On a ici un module pressurisé, dans lequel pourront donc rentrer les astronautes une fois arrimé à l'ISS, et entièrement automatique. Ainsi, il approchera, se positionnera et s'arrimera à l'ISS en autonome, ce qui constitue une première.

Lancé donc hier matin par une Ariane 5ES, Jules Verne est maintenant en phase de test pour quelques semaines. Il doit démontrer qu'il est totalement opérationnel et sûr avant d'être autorisé à approcher l'ISS. Et il devra en même temps attendre que la Navette Spatiale Endeavour, qui doit être lancée demain, soit repartie de la Station début avril. Les panneaux solaires sont déployés donc pour le moment tout va bien. Et le lancement s'est déroulé sans accrocs notables. L'Ariane 5ES était la première dans cette version, une version particulière puisque capable de lancer 20t en orbite basse, avec surtout une capacité de réallumage pour le moteur de l'étage d'insertion (je vous renvoie à la Section Espace de Konnek-t, qui présente Ariane 5, mais malheureusement pas dans cette nouvelle version...). Cet étage a permis donc, avec deux mises à feu, de placer l'ATV sur le bon plan d'orbite et de circulariser cette orbite. Un dernier allumage est nécessaire pour désorbiter l'étage après la séparation de l'ATV. Dans quelques mois, ce sera au tour de la désorbitation de Jules Verne, qui tombera alors, une fois sa mission achévée et après avoir passé 4 mois arrimé à l'ISS, vers la Terre en brulant au-dessus de l'Océan...

On voit donc qu'après le lancement et la mise sous tension du module scientifique Colombus sur ISS, la présence à bord de la Station du spationaute français Léopold Eyharts, les images reçues de Mars Express ou COROT, le lancement de Jules Verne confirme la présence de l'Europe dans l'espace. Et une présence avec l'ATV d'autant plus importante pour l'ISS que la Navette Spatiale doit prendre sa retraite en 2010. Alors on pourra toujours disserter sur l'utilité et l'intérêt de l'ISS pour l'exploration spatiale (les pour et les contre s'affrontent à coup d'arguments parfois tout aussi recevables les uns que les autres) mais au moins on peut imaginer que les technologies de l'espace évoluent. Je pense notamment à l'automatisation de ce genre de lancement dans l'optique de l'assemblage, en orbite, d'un futur véhicule inter-planétaire pour l'exploration de Mars. On verra bien ce que l'avenir nous réserve...

Toujours est-il que ça peut toujours faire rêver. Les jeunes d'aujourd'hui, qu'ils soient français, américains, russes, italiens ou japonais, peuvent suivre ces "aventures" spatiales sur le net avec les différents sites des agences spatiales, YouTube, les sites de news etc... Et je ne peux que conseiller les jeunes (et les moins jeunes) de vivre l'expérience que j'ai pu vivre ce weekend en allant voir à la Cité de l'Espace le film en IMAX 3D réalisé à bord de l'ISS et de la Navette Spatiale. Par l'immersion que procure le relief (on porte des lunettes polarisantes pour voir le film projeté sur l'écran géant IMAX), on EST là-haut, à bord de la Station et même parfois au-dehors. Le réalisme de la pellicule, le rendu du relief, le décor... tout est fait pour s'y croire, et je peux dire que je m'y suis cru. Le film est fort, puissant pour qui porte ce rêve depuis l'enfance! J'imagine un petit garçon ou une jeune fille découvrant l'espace de cette manière, plein les yeux et plein le coeur! Assurément un déclencheur de vocation!!

La peau de métal ne ride pas...